INFOS UTILES | DOCUMENTATION | CONTACT

Archives mensuelles : août 2013

Fuite sur le saumoduc Hauterives – Pont-de-Claix

Mardi 27 août 2013, vers 3 h du matin, une fuite est survenue sur la canalisation de saumure reliant la saline de Hauterives, dans la Drôme, à la plate-forme chimique de Pont de Claix. Cette fuite a été localisée dans un champ sur la commune de Vourey.

Environ 200 m3 d’eau salée se sont ainsi échappés du sol. Ces infiltrations ont provoqué quelques dégâts matériels dans une maison située à proximité. De la saumure a également atteint un petit cours d’eau situé en contrebas.

Les équipes de Vencorex, propriétaire de la canalisation, ont stoppé le fonctionnement de la tuyauterie. Des techniciens et des pompiers de la plate-forme se sont rendus immédiatement sur place pour sécuriser la zone, établir un diagnostic et examiner les travaux de remise en état nécessaires. Les pompiers publics étaient également présents.

La saumure répandue dans le champ et dans le ruisseau a été diluée avec de l’eau. Aucune conséquence sur l’environnement n’a été observée.

Des travaux de nettoyage vont être effectués dans la journée dans la maison d’habitation atteinte. Le propriétaire sera bien entendu indemnisé par l’industriel.

Concernant la canalisation, les travaux de recherche et de réparation de la fuite sont en cours. La livraison de saumure à la plate-forme reprendra dans la foulée.

Les autorités ont été informées de cet événement, ainsi que la mairie de Vourey.

Incident sur la plate-forme chimique de Pont-de-Claix

Vendredi 2 août 2013, vers 6h30, un atelier de concentration d’acide nitrique s’est arrêté automatiquement, suite à un défaut électrique sur son système de sécurité*.

L’arrêt automatique a engendré un rejet d’un nuage blanc de vapeur d’eau, chargé légèrement en acide nitrique, durant la phase d’arrêt complet de l’installation.

L’alerte a été donnée et les moyens de secours internes, notamment la compagnie de sapeurs -pompiers volontaires de la plate-forme, ont été déployés pour baliser la zone et s’assurer d’absence de risque vers l’extérieur. Le nuage est resté localisé au niveau de l’atelier. Les salariés de la zone concernée ont été mis à l’abri durant l’alerte.

Les autorités ont été averties, conformément aux procédures.

A 7h30, le dispositif d’alerte est levé, la situation étant complètement maîtrisée.

On ne note aucune atteinte aux personnes , ni à l’environnement, à l’intérieur ou à l’extérieur de la plate-forme.

Il n’y a pas eu de risque pour les populations riveraines, mais le nuage a été visible de l’extérieur du site. Les mairies riveraines et  la presse locale ont donc également été informées.

 

*face à une telle situation, le système de sécurité prévoit, par précaution, l’arrêt immédiat de l’atelier.

Feu sur une cheminée de la plate-forme chimique du Pont de Claix

Lundi 29 juillet 2013, à 3h du matin, un incendie s’est déclaré sur une cheminée d’un atelier de production de la plate-forme.

L’incendie a démarré suite à la foudre qui est tombée à proximité d’une cheminée qui rejette habituellement de l’hydrogène non utilisé dans les procédés de fabrication (l’agglomération grenobloise a été touchée toute la nuit par des orages nombreux et violents).

Les dispositifs de sécurité prévus dans un tel cas ont parfaitement fonctionné, ce qui a permis, dans un premier temps, de circonscrire la flamme d’hydrogène au sommet de la cheminée concernée. Dans un deuxième temps, l’atelier de production a été arrêté selon les procédures d’urgence, ce qui a conduit à stopper la production d’hydrogène et donc l’alimentation du feu.

Le plan de secours interne a été déclenché immédiatement (Plan d’Opération Interne), la compagnie de sapeurs-pompiers volontaires de la plate-forme a été mobilisée tout au long de la durée de l’incident, afin de sécuriser la zone et de protéger les installations de production.

La situation a été considérée comme totalement maîtrisée à 5 heures du matin.

Les autorités ont été informées, conformément aux procédures en vigueur de la plate-forme.

Après retour à la normale et vérification des conditions de sécurité,  la production a pu redémarrer en début de matinée.

 

Cet incident fait l’objet d’une information à la presse locale, dans le cadre de la démarche « communication à chaud », qui vise à informer sur les incidents, même mineurs qui peuvent survenir sur les sites chimiques.

Incident sur la plate-forme chimique de Pont-de-Claix

Vendredi 2 août 2013, vers 6h30, un atelier de concentration d’acide nitrique s’est arrêté automatiquement, suite à un défaut électrique sur son système de sécurité *.

L’arrêt automatique a engendré un rejet d’un nuage blanc de vapeur d’eau, chargé légèrement en acide nitrique, durant la phase d’arrêt complet de l’installation.

L’alerte a été donnée et les moyens de secours internes, notamment la compagnie de sapeurs -pompiers volontaires de la plate-forme, ont été déployés pour baliser la zone et s’assurer d’absence de risque vers l’extérieur. Le nuage est resté localisé au niveau de l’atelier. Les salariés de la zone concernée ont été mis à l’abri durant l’alerte.

Les autorités ont été averties, conformément aux procédures.

A 7h30, le dispositif d’alerte est levé, la situation étant complètement maîtrisée.

On ne note aucune atteinte aux personnes , ni à l’environnement, à l’intérieur ou à l’extérieur de la plate-forme.

Il n’y a pas eu de risque pour les populations riveraines, mais le nuage a été visible de l’extérieur du site. Les mairies riveraines et  la presse locale ont donc également été informées.

 

face à une telle situation, le système de sécurité prévoit, par précaution, l’arrêt immédiat de l’atelier.

 

Cet incident fait l’objet d’une information à la presse locale, dans le cadre de la démarche « communication à chaud », qui vise à informer sur les incidents, même mineurs qui peuvent survenir sur les sites chimiques.