INFOS UTILES | DOCUMENTATION | CONTACT

Archives mensuelles : février 2020

Une charte pour la sécurité du transport de matières dangereuses

Les entreprises de la plate-forme ont signé la charte de bonnes pratiques « Transport de matières dangereuses », mise en place sous l’autorité du Préfet de l’Isère. Objectif : améliorer la fiabilité et la sécurité du transport de matières dangereuses, mais aussi garantir la qualité de la logistique et les conditions de travail des chauffeurs.

Cette charte a été également signée par les collectivités locales et les communes du bassin grenoblois, les transporteurs, représentants des salariés, opérateurs d’infrastructures, représentants d’associations.

est en cohérence avec les différents documents d’urbanisme que sont le Plan Local d’Urbanisme Intercommunal, le Schéma de Cohérence Territorial de la région grenobloise et le plan de déplacements urbains (PDU) coordonné par le SMTC. De plus, elle s’inscrit dans le plan d’actions pour une logistique urbaine durable géré par Grenoble Alpes Métropole.

Plus d’infos : https://www.charte-tmd-spppy.com

 

 

Une démarche volontaire visant à informer la société civile en cas d’incident

Lancée avec le Ministère de l’Environnement en  2006, la « communication à chaud » est une démarche volontaire visant à informer les parties prenantes en cas d’incident ou d’événement perceptible de l’extérieur des sites. Elle traduit la volonté de mettre en œuvre un dialogue permanent entre les industriels de la chimie et les parties prenantes (presse, riverains, associations, mairies riveraines…).

Une odeur, un bruit exceptionnel, un rejet anormal, un départ de feu… fait l’objet d’un communiqué pour informer notamment sur :

  • l’incident
  • son origine
  • les conséquences, s’il y en a
  • les moyens déployés

Par cette démarche d’information directe et transparente, la communication à chaud concrétise les engagements pris par l’industrie chimique lors du Grenelle de l’Environnement.

Les industriels de la Chimie Rhône-Alpes s’impliquent fortement dans cette démarche volontaire.

Plus d’information sur la démarche >>

Incident technique sans conséquences

Samedi 15 février à 6h45, une fuite est survenue dans une zone de stockage d’acide chlorhydrique.

Les détecteurs de gaz toxiques ont signalé la fuite immédiatement. L’alerte interne a été déclenchée, les moyens de secours de la plate-forme sont intervenus rapidement pour sécuriser le secteur, puis agir sur l’origine de la fuite, située au niveau de la vanne d’un réservoir.

A 9h15, la situation était sous contrôle. Il n’y a pas eu de blessé ni de conséquence sur l’environnement.

Les autorités ont été informées de cet incident.