INFOS UTILES | DOCUMENTATION | CONTACT

Vencorex veut moderniser sa production de chlore sur la plate-forme chimique de Pont-de-Claix

Un nouvel atelier de production de chlore utilisant un procédé d’électrolyse « à membrane » pourrait soutenir le développement du site vers les isocyanates de performance, tout en atténuant les conséquences sociales de cette évolution stratégique. Cette solution, avec le soutien des autorités et des partenaires, permettrait de garantir la compétitivité de la plate-forme chimique de Pont-de-Claix sur le long terme.

L’investissement de modernisation projeté par Vencorex vise deux objectifs :

– Améliorer la sécurité dans le cadre des exigences en matière de PPRT (Plan de Prévention des Risques Technologiques)

– Soutenir le développement de son site de Pont-de-Claix vers les isocyanates de performance (chimie des polyuréthanes), avec une production intégrée de chlore compétitive et durable.

La direction de Vencorex a lancé ce jour un processus d’information/consultation de son Comité d’Entreprise, sur l’ensemble de son projet industriel, incluant cette nouvelle production de chlore.

« Une production de chlore intégrée, sûre et compétitive est indispensable pour nous permettre d’être une société leader sur le marché des isocyanates de performance » déclare Magnus Lanner, le Président-directeur général de Vencorex. « Nous souhaitons mettre en place ce nouvel atelier de production de chlore avec le soutien de nos partenaires industriels et des autorités. Nous sommes également attentifs aux inquiétudes de nos collaborateurs et des instances de représentation du personnel. Or, ce choix technologique permettrait d’assurer notre réorientation stratégique tout en limitant les conséquences sociales du projet à Pont-de-Claix comme dans la région ».

Ce projet fait suite aux discussions engagées par Vencorex avec ses partenaires industriels, sous l’égide du Ministère du Redressement Productif et du Préfet de Région. «Nous apprécions le soutien continu des autorités pour améliorer la compétitivité de la plate-forme chimique du Pont-de-Claix » poursuit Magnus Lanner. « Aujourd’hui, nous poursuivons le dialogue avec l’ensemble de nos partenaires industriels, et la décision de mettre en oeuvre ce projet sera prise après que les discussions avec eux auront été conclues et que notre comité d’entreprise aura rendu son avis » conclut le Pdg de Vencorex.